Monument historique

Le plan du monastère est classique : les bâtiments du «carré monastique» s'organisent autour du cloître et l'aile des moines de chœur, qui permet d'accéder au chœur de l'église et comprend la salle capitulaire, fait face au cellier des convers, qui subsiste aujourd'hui.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le nombre de moines diminue et il n'y a plus de convers.
Pour améliorer leur confort, les religieux aménagent le cellier qu'ils divisent en plusieurs pièces au rez-de-chaussée. Seul le réfectoire des convers, aujourd'hui salle à manger de notre ferme auberge, est laissé en l'état.
A l'étage, le dortoir est divisé en chambres dont une avec boiseries et alcôve.
Enfin, sur tout le bâtiment, les ouvertures médiévales sont remplacées par de larges fenêtres.

Les lignes plus foncées sur le plan représentent les parties des bâtiment qui existent encore aujourd'hui. Les autres bâtiments ont été détruits après la Révolution.
(survolez la carte pour voir les légendes)

La salle capitulaire

Centre nerveux de l'abbaye, c'était dans cette aile qu'étaient collégialement prises les décisions importantes.
On y faisait également lecture du canon, ensembles des règles régissant la vie de la communauté.

Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie du bâtiment.

Le réfectoire des moines

Destiné à la restauration des moines, de frugals repas y étaient pris en silence pendant que l'un des frères lisait un passage des Écritures.

L'étage de cette aile était occupé par le dortoir des moines.

Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie du bâtiment.

Les cuisines

C'était, dans l'Abbaye du moyen âge, le seul lieu chauffé de tous les bâtiments.

L'église abbatiale

Seul bâtiment de l'abbaye qui autorise l'accès au public (remarquez sa position par rapport à l'ensemble de l'abbaye, à la fois ouvert sur le cloître et sur l'extérieur de l'enceinte), c'est dans ce lieu d'une surface au sol de 800 m2 que se réunissaient les moines pour y prier et y chanter, sept fois par jour.

Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie des bâtiments dont les pierres ont été revendues pour d'autres constructions.

Le cloître

Avant tout lieu de méditation, le cloître était uniquement réservé aux moines et, symboliquement, n'était ouvert sur l'extérieur que vers le ciel. Il était occupé en son centre par le puits qui servait à l'approvisionnement en eau de l'ensemble de l'abbaye.

Le réfectoire des convers

Par opposition aux moines «de choeur» les frères convers menaient une vie plus orientée vers les travaux manuels (travaux agricoles, en particulier). Ils étaient séparés au quotidien dans toutes leurs activités et étaient les seuls à être autorisés, pour vaquer à leurs occupations, à sortir de l'enceinte de l'abbaye.

Aujourd'hui, le réfectoire des convers est l'une des salles disponibles en location ; à l'étage, vous pourrez dormir dans nos chambres d'hôtes.

Le «passage»

Escalier permettant d'accéder à l'étage. Au XVIIIeme siècle, ce bâtiment deviendra bâtiment d'accueil et sera entièrement réaménagé pour recevoir les visiteurs (séparation de l'étage en chambres et construction de cheminées dans chacune d'elles).

Le cellier

C'était le magasin de l'abbaye où étaient engrangées les provisions et les denrées produites par les moines. Aujourd'hui, le cellier est l'une des plus belles salles de l'abbaye.

L'étage de cette aile était occupé par le dortoir des convers.

  • La salle capitulaire

    Centre nerveux de l'abbaye, c'était dans cette aile qu'étaient collégialement prises les décisions importantes.
    On y faisait également lecture du canon, ensembles des règles régissant la vie de la communauté.

    Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie du bâtiment.

  • Le réfectoire des moines

    Destiné à la restauration des moines, de frugals repas y étaient pris en silence pendant que l'un des frères lisait un passage des Écritures.

    L'étage de cette aile était occupé par le dortoir des moines.

    Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie du bâtiment.

  • Les cuisines

    C'était, dans l'Abbaye du moyen âge, le seul lieu chauffé de tous les bâtiments.

  • L'église abbatiale

    Seul bâtiment de l'abbaye qui autorise l'accès au public (remarquez sa position par rapport à l'ensemble de l'abbaye, à la fois ouvert sur le cloître et sur l'extérieur de l'enceinte), c'est dans ce lieu d'une surface au sol de 800 m2 que se réunissaient les moines pour y prier et y chanter, sept fois par jour.

    Aujourd'hui, il ne reste rien de cette partie des bâtiments dont les pierres ont été revendues pour d'autres constructions.

  • Le cloître

    Avant tout lieu de méditation, le cloître était uniquement réservé aux moines et, symboliquement, n'était ouvert sur l'extérieur que vers le ciel. Il était occupé en son centre par le puits qui servait à l'approvisionnement en eau de l'ensemble de l'abbaye.

  • Le réfectoire des convers

    Par opposition aux moines «de choeur» les frères convers menaient une vie plus orientée vers les travaux manuels (travaux agricoles, en particulier). Ils étaient séparés au quotidien dans toutes leurs activités et étaient les seuls à être autorisés, pour vaquer à leurs occupations, à sortir de l'enceinte de l'abbaye.

    Aujourd'hui, le réfectoire des convers est l'une des salles disponibles en location ; à l'étage, vous pourrez dormir dans nos chambres d'hôtes.

  • Le «passage»

    Escalier permettant d'accéder à l'étage. Au XVIIIeme siècle, ce bâtiment deviendra bâtiment d'accueil et sera entièrement réaménagé pour recevoir les visiteurs (séparation de l'étage en chambres et construction de cheminées dans chacune d'elles).

  • Le cellier

    C'était le magasin de l'abbaye où étaient engrangées les provisions et les denrées produites par les moines. Aujourd'hui, le cellier est l'une des plus belles salles de l'abbaye.

    L'étage de cette aile était occupé par le dortoir des convers.

Aujourd'hui, le visiteur peut admirer les voûtes d'arêtes et les piliers romans des XIIe-XIIIe siècles dans le réfectoire des convers et la grande salle à manger.

Le cellier et le réfectoire des convers peuvent être loués dans le cadre d'une location Abbaye ou d'une location exclusive.Il pourra aussi, après un repas plus savoureux que celui des convers, emprunter le bel escalier qui mène du réfectoire aux chambres d'hôtes du XVIIIe, et peut-être rêver à l'histoire de ces murs séculaires ...

Abbaye de champagne

Famille LUZU
72140 Rouez en Champagne
02 43 20 15 74

Social

 

© Copyright 2020 Tous droits réservés. Mentions légales.